Première neige

Montréal, 24 novembre 2014

Les premiers flocons ne perturbent pas les travailleurs. <br />


Et moi qui travaille de la maison, je me demande : est-ce bien juste tout ça ? <br /> Et si le travail se définit comme un lieu, est-ce qu’il m’arrive d’arrêter de travailler ? Ou au contraire, si je choisis mon confort, est-ce vraiment du travail ?

Et pourtant, je le sens le labeur.

Mastodon